06.16.73.43.43 contact@uasfrance.org
Nous contacter   |  Connexion

Tout ce que vous voulez savoir sur le CSE…

25 août 2019

Le Conseil des Suisses de l’Etranger (CSE) est l’organe suprême de l’OSE (Organisation des Suisses de l’Etranger). Il est également nommé le « Parlement de la Cinquième Suisse ».

 

Il est composé de :

– 120 délégués de l’étranger (dont 12 pour les Suisses de France)

– 20 membres dits « de l’intérieur »

 

Le CSE se préoccupe de toutes les questions politiques, sociales ou économiques,  touchant les Suisses de l’Etranger.

 

Le CSE est le porte-parole reconnu de la  « Cinquième Suisse » :

 

– Il défend les intérêts de tous les Suisses et Suissesses de l’étranger face aux autorités et à l’opinion publique en Suisse. C’est pourquoi les médias le qualifient souvent de « Parlement de la Cinquième Suisse ». Il peut s’enorgueillir de nombreux succès importants en faveur des Suisses de l’Etranger – la Cinquième Suisse.

 

– Il se réunit en assemblée deux fois par an, en Suisse. A cette occasion, il examine les questions importantes de politique concernant les Suisses de l’Etranger et fait connaître la position de la « Cinquième Suisse » sur les sujets d’actualité.

La réunion de printemps se déroule toujours en principe à Berne.

La seconde réunion a lieu en août, dans le cadre du Congrès Mondial des Suisses de l’Etranger qui se déroule chaque année dans une ville différente de Suisse.

Entre les deux sessions, le Comité et le Secrétariat gèrent les affaires courantes.

 

De nombreux succès ont été remportés par le CSE, parfois de haute lutte !

 

Citons en l’essentiel :

 

– l’inscription du statut des Suisses de l’Etranger dans la constitution fédérale (article 40)

– la sauvegarde de l’AVS/AI facultative

– l’assurance des moyens d’existence grâce au Fonds de solidarité

– plusieurs révisions successives du droit de la nationalité

– l’information des Suisses de l’Etranger (« Revue Suisse »)

– l’encouragement de l’instruction de jeunes Suisses de l’étranger

– l’introduction du droit de vote par correspondance. Toutefois, l’instauration de l’e-voting a pris un sérieux coup d’arrêt après la décision du Conseil Fédéral (juin 2019) de renoncer à cette possibilité,  tant qu’un système plus sécurisé ne sera pas mis au point. Il ne faut pas désespérer…

– etc.

 

C’est aussi grâce à l’action du CSE qu’au cours des années, la visibilité et la présence de la « Cinquième Suisse » dans la patrie s’est considérablement renforcée.

Pour la France, et jusqu’à fin avril 2021, les 12 délégués sont (par ordre alphabétique)

Jean-Paul Aeschlimann (arr. Marseille)  –  Jean-Paul Béti (arr. Paris)  – Jacques de Buttet (arr.  Marseille)  – Dominique Baccaunaud (arr. Paris)  -Christian Cornuz (arr. Paris)   – Valéry Engelhard (arr. Marseille)  – Stéphanie Leu (arr. Strasbourg)  – Françoise Millet-Leroux (arr. Lyon)  – Daniel Plumet (arr. Lyon)  – Roger Sauvain (arr. Lyon)   –        Vincent Tornare (arr. Lyon)  – Francis Weill (arr. Paris)

Suppléante: Elisabeth Etchart (arr. Lyon)

Par ailleurs, ces 12 délégués forment également le Comité de l’UASF. Si vous désirez les contacter, vous trouverez leur adresse mail dans la rubrique « UASF »